par Fontaine.

L'exploration des registres matricules des bateaux immatriculés à Bordeaux durant le 19 siècle réserve quelques surprises.
Dans ces registres sont portées les informations concernant la naissance, la vie et la fin des navires inscrits à Bordeaux.

Le navire Alice et Raymond était l'un d'eux.
C'était un brick de 194 tonneaux construit en 1849 à Laroque, appartenant aux armateurs Fontaine et Lesage, négociants domiciliés à Boulogne. Il a été enregistré sous le numéro 981 (AD33 registre matricule des navires du port de Bordeaux de l'année 1837 cote 4S260) le 28 novembre 1849, puis repris sous le numéro 251 dans le registre de l'année 1853 cote 4S261.

Ses différents armements, références et dates, comme ses différents capitaines Réturier, Tournier, Roturier, Marchandeau, Cabot attestent de ses navigations. Il a été armé/désarmé à Bordeaux, Marseille, et Nantes. Ses voyages l'ont mené à l'Ile Maurice, à l'Ile La Réunion principalement, et au cabotage.

Sa fin de vie reste toutefois étrange. Voici ce qui est porté dans le registre matricule (transcription du contenu du registre) :
"Présumé sombré en mer dans la nuit du 16 au 17 janvier 1858 ; au large de la Réunion.
Tout l'équipage a péri, à l'exception du capitaine qui se trouvait à terre.
Rayé le 27 août 1858".

Le capitaine se trouvait à terre ! Etait-il malade ? N'était-il pas en état de partir à la date voulue ? L'équipage est-il parti sans son capitaine de son plein gré ?
Le nom du capitaine correspondant au dernier armement du navire le 31 janvier 1857 pour l'Ile Maurice, n'est pas porté sur le registre.

Pour le moment, aucune information permettant d'avoir la réponse n'a été trouvée...