Imprimer

 

Un contrat très ordinaire : celui d’un jeune garçon placé chez un tonnelier dans le quartier Saint Michel.

 

 

 

Par M. Lambert

Le contrat a été signé chez Maître Gabriel Séjourné, notaire à Bordeaux, le 11 septembre 1774. (AD33 3 E 24062)

 contratapprentissage01

 

Il a quatorze ans, Antoine, c’est le fils de Pierre Basset, portefaix cantonnier de son état qui habite au-delà près de la porte des capucins, dans la paroisse Saint Michel. Son père et lui vont signer le contrat d’apprentissage qui va le  lier Antoine à Nicolas Coste, un des nombreux tonneliers de ce quartier populeux. Son futur maître a son domicile rue des vignes dans la paroisse Saint Michel.
Le contrat va durer 4 ans, jusqu’au 1er août 1778 seulement puisqu’Antoine travaille déjà depuis le 1er août.
Antoine Coste s’engage à loger et nourrir Antoine - huit jours de maladie sont seulement tolérés - et à lui apprendre le métier de tonnelier.
De son côté le jeune garçon s’engage à travailler au métier de tonnelier et à obéir à Coste et à son épouse. S’il s’absente plus de 8 jours pour cause maladie ou de « dissipation », il devra compenser « à la fin de son temps, celui qu’il aura perdu ». Coste a la possibilité, si Antoine apprenti s’absente pour « dissipation » de le remplacer dans son ouvroir aux frais de l’apprenti ou de son père.

On peut noter que Coste a signé, mais pas Antoine ni son père.

On peut lire ci-dessous la transcription de l’acte :

 
contratapprentissage02

Par devant le Conseiller du Roy notaire
à Bordeaux soussignés a comparu Pierre Basset
Portefaix cantonnier demeurant hors et près la porte ded
Capucins paroisse St Michel. Lequel a mis par ces présentes
Antoine Basset son fils, âgé de quatorze ans et un mois
au present en apprentissage au pouvoir de Nicolas Coste
tonnelier Demeurant a Bordeaux Rue des Vignes de la
paroisse Saint Michel present et acceptant Led Antoine
Basset pour aprentif de son metier de tonnelier
Pendant le tems et espace de quatre ans prochains
complets et consécutifs qui ont commencé le premier
jour du mois d'août dernier et finiront à pareil jour
l'an mil sept cent soixante dix huit.
Pendant lequel tems ledit Coste promet et s'oblige de
loger nourrir à sa table & compagnie en sante seulement &
pendant huit jours de maladie tout au plus Led Antoine
Basset aprentif et de lui enseigner de son mieux sondit
mêtier de tonnelier sans lui en rien celer
De sa part promet et s'oblige & sera tenu ledit aprentif
De travailler pendant led tems Dud metier de tonnelier # de
s'y attacher et de remplir son tems de son mieux D'obeir
aud Coste & a son épouse en tout ce qu'ils lui commanderont
de relatif au metier & generalement faire tout ce dont les
aprantifs dud metier sont tenus suivant l'usage.
Si led aprentif s'absente de l'ouvroir Dud Coste pendant
plus de huit jours Dans le cours dud aprentissage, pour
cause de maladie ou par dissipation, Il sera tenu de
remplacer a la fin de son tems celui qu'il aura perdu, meme
il sera loisible aud Coste, s'il le trouve a propos, lorsque led
aprentif s'absentera par dissipation de le remplacer
dans son ouvroir par un ouvrier de sa force aux frais &
depens dud aprentif & de son père.
Cet aprentissage ainsi fut accordé auxd clauses
pour ledit tems sans autre stipulation reciproque sous
obligation & hypoteque de tous ses biens presens et avenir
Du pere dud aprentif de son fils et dud Coste Le tout soumis
a justice.
Fait et passé à Bordeaux en l'etude de Gabriel Sejourné
l'un desd notaires L'an mil sept cent soixante quatorze le
onze septembre apres midy Led Coste a signé avec nousdits
notaires non led aprentif ni led Basset Père qui ont
L'un & l'autre déclaré ne savoir signer de ce interpellés.

# pour le compte au profit dud et aux ordres dud Nicolas Coste

Nicolas Coste

Rauzan   Séjourné

   contratapprentissage03
 
 

(05/2013)