Imprimer

 

origne01

par Paperol

28 mai 1752.
Origne a perdu son ancien curé, Demetius Molony, 72 ans. Il partageait la vie de ses paroissiens depuis 37 ans. Mais il n'était pas d'ici; il était né en Irlande vers 1680. Comme un certain nombre de ses compatriotes, il avait fui les persécutions contre les catholiques; comme eux, il avait trouvé refuge au séminaire irlandais de Bordeaux, fondé en 1603 où ils recevaient une formation religieuse de qualité. Après, ils pouvaient revenir en Irlande, alors pays de mission. Mais la plupart sont restés en pays bordelais, vicaires ou curés d'un certain nombre de paroisses. Il faut dire qu'ils étaient les bienvenus, le diocèse de Bordeaux étant loin d'être une pépinière de vocations.


« la lande est inculte, souvent pleine d'eau pendant l'hiver, le pays est couvert de bois et de forêts de pins. Le restant de la paroisse, c'est à dire la majeure partie, est un terrain qui tient de la nature du sable, aussi n'y recueille-t-on que des seigles et des millets »
Telle était le bénéfice d'Origne en 1715 quand Démétrius Molny en a pris possession. . . Un train de vie modeste. Sa dîme : « consiste en seigles, pannis et agneaux et quelquefois il y a quelques essaims et abeilles. On paye la dixme d'onze un  ». Les registres paroissiaux témoignent de la vie des habitants de la lande. Il est reconnu par ses paroissiens comme un pasteur zélé et attentif : « un homme de mérite distingué, que les suppliants auront toujours en vénération, qui est regretté de toute la paroisse et du voisinage pour sa vertu et sa piété ».
Pensait il parfois à la verte Irlande ?

D'après « Les curés irlandais d'Origne en Gironde au XVIIIème siècle ». Revue « Garona » N° 11. Auteur Jean-Pierre Méric.
Pour en savoir plus : Loupès (Philippe), « Les ecclésiastiques irlandais dans le diocèse de Bordeaux sous l'Ancien régime », Revue historique de Bordeaux, 1974, p.181.


11/2012