Imprimer

Le registre paroissial de la petite commune Du Puy – près de Dieulivol mentionne le décès de l’abbé de Bats, personnage considérable dans cette région. Ce qui retient l’attention, ce n’est pas tant l’annonce du décès que le descriptif du caveau qu’il s’était fait construire dans l’église. Il a été enterré, non debout, ni couché, mais assis avec ses habits sacerdotaux, comme s’il allait célébrer une messe.

Par Girondine.

caveauetrange01

 

On peut lire l’original sur le site des AD33 (dans la rubrique « Recherche simple » taper E depot 8213 - vous serez sur la page de la paroisse du Puy - cherchez l’image 97).

 

Voici la transcription :
M. Debatz Le vingt sixeme septembre Mil sept cent
quatre vingt cinq, jour de lundi, a trois heures après
Midi, Monsieur L'abbé Debatz, Seigneur et gros Déci
mateur de cette parroisse, age de , mort de la veille entre
sept et huit heures du matin dans son chateau du Parc a été enseveli au devant
du maitre hotel de l'église de St ferme, ou pour mieux
dire, placé et assis sur un mauvois fauteuil, habillé
comme un prêtre qui va celebrer et dire la messe sous
des ornements rouges et un rochet noir sur les épaules
et bonnet quarré sur la tête, dans un caveau fait
exprès pour lui; mais bien différant de celui qui est
prescrit par l'édit du Roy de 1776; puisqu'il n'a en oeuvre que huit
pieds quatre pouces de longueur, six pieds de large et
autant de hauteur; qu'il est tout construit de pierre brute
sans etre crépi ni blanchi en dedans, n'ayant pour solle
que la terre pure que les entrepreneurs ont trouvé assès
solide pour ne pas la paver; en sorte que son fauteuil
repose véritablement sur la terre, et que la tête d'icelui
sieur abbé touche presque la voute dudit caveau qui
est cintrée d'un bout à l'autre, c'est adire depuis la première
marche du marchepied de l'autel, jusques a la première
marche en pierre en descendant le choeur; et c'est direc
tement sous cette marche de pierre par où l'on doit trouver
l'ouverture dudit caveau En foy de quoy
Boniol curé du Puy

 

Qui était ce personnage ?
La généalogie de la famille de Batz –insérée dans le Dictionnaire des familles nobles du Sud-Ouest est exposée sur le site :
http://dfnso.free.fr/pdf/Lettre%20B/de%20BATZ.pdf
Le défunt est présenté comme le fils de François de Batz, baron de Tranqueleon.

caveauetrange02

 

On en sait un peu plus, et sur Gaspard de Batz et sur la région en consultant le très riche site :
http://benito.p.free.fr/page4.html

caveauetrange03

Ou lire : Dieulivol, l’histoire oubliée d’un bourg de l’Entre-Deux-Mers. B. Penicaud - 2008

On peut y noter les dispositions testamentaires de l’abbé :
« L'abbé de Batz consentit une donation de 63 000 livres, il souhaitait qu'une partie du produit de ses rentes soit employée à des oeuvres charitables. C'est ainsi que 100 livres devait être utilisées pour l'achat d'étoffe afin de vêtir avant l'hiver de chaque année les plus pauvres habitants de 5 dimaires dépendant de l'abbaye, 800 livres devaient être consacrées pour la mêture à distribuer aux pauvres, 200 livres au chirurgien de la paroisse qui aura soigné les pauvres et leur aura fourni les remèdes gratuitement. Une somme de 300 livres devait revenir à une des plus pauvres filles de la juridiction chaque année et alternativement dans l'une des paroisses de Saint-Ferme, de Dieulivol et du Puy, qui ayant fait sa première communion sera généralement avouée sans reproche pour se marier et se retirer dans la juridiction et non ailleurs ! ».

 

Parmi les pouvoirs de l’abbé, il y avait celui de rendre la justice. En effet, il représentait la Justice Royale comme il est précisé sur le site :
http://visites.aquitaine.fr/la-justice-tableau-de-l-ancienne-abbaye-saint-ferme


Informations complémentaires :

Rochet : vêtement porté par les évêques et les prélats
Gros décimateur : c’est un ecclésiastique - parfois - un laïc à qui revenait le bénéfice de la dime levée sur une paroisse. En retour, il devait participer aux frais d’entretien de la paroisse. Il lui appartenait de reverser au curé et à son vicaire ce que l’on a appelé « la portion congrue ».

Crédit photographique : Eglise de Saint Ferme
http://www.flickr.com
Pour visiter cette église :
http://www.flickr.com/photos/art_roman_p/sets/72157629605520925/with/6990703983/

caveauetrange04

 

L’objet de cet article a été suggéré par un fidèle lecteur de Cahiers d'Archives

Aleas climatiques :
Ne pas terminer trop vite la lecture du registre paroissial de la commune du Puy. Des notes sur les calamités diverses ou des faits ordinaires, voila ce que le curé Boniol voulait transmettre. Une approche à ne pas négliger.
Exemples : image 53, après quelques considérations liées aux intempéries et à la mévente du blé et du vin (guerre avec l’Angleterre) , nous pouvons nous instruire du mauvais état du presbytère et de ce qu’il advint pour effectuer les réparations ;Plus loin image 71, nouvelles considérations climatiques suivies image 74 par l’engagement d’un régent (instituteur), etc.


(02/2014)